La formation professionnelle en Mauritanie. Analyse de la mise en oeuvre des réformes.

Ce rapport sur les freins à l’opérationnalisation des réformes de la politique de formation technique et professionnelle (FTP) en Mauritanie comporte deux parties. La première explicite le contexte socio-économique de la FTP et les initiatives qui offrent aux différentes couches sociales les compétences nécessaires à une insertion professionnelle réussie. La seconde partie est focalisée sur les freins qui entravent la bonne mise en oeuvre des réformes. Elle est structurée autour de cinq axes prioritaires considérés comme le socle de la politique rénovée de la FTP : le partenariat public-privé (PPP), le pilotage de la formation par la demande économique, l’implication du secteur privé dans le processus de certification, l’accès et l’équité ainsi que le financement soutenable et durable.

Grâce à la collaboration des acteurs publics et privés en Mauritanie ainsi que des partenaires techniques et financiers, des enjeux essentiels liés aux cinq axes du secteur de la formation professionnelle ont été identifiés dans le but de rendre opérationnelles les réformes ciblées, de répondre aux besoins de l’économie en compétences et de faciliter l’insertion des sortants de la FTP.

Ce rapport couronne la fin de la première phase du processus d’opérationnalisation des réformes. L’ensemble des actions retenues à mener pour lever les freins constituera le programme de contribution à l’opérationnalisation des réformes (PROCOR) dont la mise en oeuvre sera suivie et évaluée.

Téléchargez le document en cliquant sur la couverture

 

 

Partagez

Share