Atelier régional de partage sur l’appui à l’opérationnalisation des politiques de formation professionnelle

Lomé (Togo)
Du 16 février 2017 au
18 février 2017
Ouverture de l'atelier autour du Ministre chargé de l'enseignement technique et de la formation profesionnelle du Togo, M. Georges Kwawu Aïdam
Ouverture de l'atelier autour du Ministre chargé de l'enseignement technique et de la formation profesionnelle du Togo, M. Georges Kwawu Aïdam

La première année d’activités de la Pefop a été très dense avec la conduite de diagnostics participatifs multi acteurs et la mise en place des Programmes d’appui à l’opérationnalisation des réformes de la formation professionnelle (Procor) dans 3 pays partenaires de la 1ère phase (Burkina, Mauritanie, Sénégal), le Programme d’appui pour la Côte d’Ivoire, en cours d’élaboration, devant débuter en 2017. Parallèlement, l’année 2016 a aussi permis la construction progressive de la mise en réseau concrétisé par le lancement d’un site web spécifique à la Pefop au bénéfice des acteurs de la formation professionnelle en Afrique.

Afin de partager, revisiter et discuter ces expérimentations en matière d’appui à l’opérationnalisation des politiques de formation professionnelle avec un plus grand nombre d’acteurs-clés du continent, l’IIPE-Pôle de Dakar organise des ateliers régionaux de partage (trois seront organisés sur les cinq ans de cette première phase de la Pefop), autour d’un triple objet : 1) rendre compte et débattre du déroulement et des résultats du programme, 2) approfondir une problématique particulière et 3) consolider le réseau.

Le premier atelier régional, organisé du 16 au 18 février 2017 à Lomé au Togo a regroupé plus d’une soixantaine de représentants de 10 pays africains, ainsi que des réseaux spécialisés et des partenaires tehcniques et financiers de la formation professionnelle en Afrique.

Cliquez ici pour lire le rapport de synthèse de l'Atelier de Lomé

Il ne s’agissait pas de conduire des discussions techniques sur les aspects méthodologiques de cette activité mais de débattre, à partir des réalités et contextes propres à la dizaine de pays invités, un nombre choisi de thématiques afin de bénéficier d’un temps conséquent de discussions sur chaque thème retenu :

  • Enseignements du processus de diagnostic des freins à l’opérationnalisation des politiques de formation professionnelle (expériences du Burkina, de la Mauritanie et du Sénégal) : Pertinence du diagnostic, principales problématiques dégagées, mobilisation des acteurs autours de priorités dégagées, portage du diagnostic …
  • Elaborer un programme de contribution aux politiques à partir du diagnostic (exemples de la Mauritanie) : les pistes de solutions proposées pour lever les freins identifiés ; comment assurer son ancrage dans les stratégies et politiques nationales de formation professionnelle ? comment mobiliser l’expertise nationale et internationale la plus pertinente pour y parvenir ? quel rôle pour les réseaux et les échanges inter-pays ?
  • La mise en réseau et le partage d’expériences et de bonnes pratiques pour renforcer les acteurs et dispositifs de formation professionnelle en Afrique : un site web spécifique de la Pefop au service des acteurs : quelles dynamiques d’échanges à organiser ? Quels outils collaboratifs à développer ? Quels contenus prioritaires pour structurer les échanges ? Quels groupes de travail ou communautés de pratiques seraient les plus appropriés au contexte régional ?
  • La mutualisation des ressources et outils pour lever certains freins identifiés : état des lieux des initiatives en cours ; quelles sont les contraintes rencontrées ? Quelques réflexions sur le rôle que pourrait jouer la Pefop en appui à la mutualisation